Brocante Ploegsteert & Concert "déjanté" à Mourcourt

Le premier week-end de septembre est synonyme de fête dans le hameau de Ploegsteert . Comme chaque année, la FASAM participe à cette fête. Cette année, empêchée pour la participation au cortège du dimanche, elle anima la brocante du samedi matin. Rien de tel que des musiciens habillés en déjanté pour animer la rue de la brocante. Lorsque les musiciens de la FASAM se déguisent, ils s’appellent « La Joyeuse Fanfare ». Elle se faufila parmi les brocanteurs et joua quelques morceaux de son répertoire. C’était également l’occasion de mettre le morceau « Dans les yeux d’Émilie » à l’épreuve, et les premières impressions furent excellentes, vu le succès.



Dimanche, la fanfare de Mourcourt 80 fêtait son 140e anniversaire. Pour l’occasion, la FASAM et la fanfare de Mourcourt 80 ont réalisé un échange musical . La Joyeuse Fanfare participait aux festivités de Mourcourt, alors que la fanfare de Mourcourt 80 participerait à la fête musicale au Bizet le 15 septembre. Les musiciens de la Joyeuse Fanfare se donnèrent rendez – vous vers 12 h à Mourcourt pour déguster ensemble un repas et apprécier le concert de l’Harmonie de Velaine qui assura une très belle prestation. À 14 h 30 la Joyeuse Fanfare se présenta sur la scène pour assurer son spectacle. Pendant 1 heure la Joyeuse Fanfare a mis de l’ambiance, ce fut un régal. Les musiciens s’en sont donnés à cœur joie et c’était nécessaire, car le groupe suivant à se présenter sur la scène n’était autre que la Fanfare de Mourcourt 80. La Joyeuse Fanfare fut fortement applaudie et certaines personnes en ont profité pour féliciter personnellement les membres de la Joyeuses Fanfare. Par la suite, la fanfare de Mourcourt 80 assura son spectacle suivit d’autres sociétés comme Lucky Bob Jazz Band de Tamines et Djembé de l’ASBL Etincelles qui ont également assuré un très beau spectacle.

Mourcourt fut une journée ou la qualité musicale et la performance étaient bien présentes. La FASAM a assuré une très belle prestation et a eu la confirmation, vu le succès, que « Dans les Yeux d’Émilie » avait sa place dans le programme du déjanté.