Fête musicale au Bizet aujourd'hui !

Comines France et Comines-Warneton ont célébré le 300e anniversaire du traité d’Utrecht. Signé en 1713, le Traité d’Utrecht délimita la frontière sur la Lys, donnant alors naissance à Comines Autriche au Nord et Comines France au Sud. Durant cette année 2013, les Villes de Comines France et de Comines Belgique, en complicité avec des associations locales, ont mis au point une série d’activités commémorant cet acte historique. Aujourd’hui, la Lys délimite le territoire entre la France et de la Belgique. Pour l’occasion, ce samedi, La FASAM a représenté la Belgique en interprétant la Brabançonne tandis que l’harmonie de Comines France a interprété la Marseillaise, après quoi l’hymne européen fut interprêté par la FASAM qui traversa ensuite le pont de la Lys pour se rendre sur le territoire français afin d’apprécier un concert joué par l’harmonie de Comines. Le concert terminé, la FASAM rentra à nouveau au pays et alla mettre de l’ambiance à la fête de la bière organisée par le Lion Club Comines Europe sous le marché couvert.

Ce dimanche, la FASAM organisait pour la 35e fois la fête musicale. Cette fête se déroula dans la salle des sports du Bizet. Au programme, en premier un groupe régional qui se fait de plus en plus connaître, le « Country Dancing for Friends ». C’est sur des pas de danse rythmés par de la musique country que les spectateurs se sont laissés emporter. La FASAM à ensuite présenté son show Parade devant une salle enflammée.

Par la suite, la fanfare de Mourcourt 80 a assuré une très belle prestation en interprétant et chantant des morceaux des années 80. On notera au passage qu’un tromboniste de la FASAM a renforcé les rangs de Mourcourt à l’improviste et a assuré une prestation plus qu’honorable. Preuve à l’appui que la FASAM comporte d’excellents musiciens.

Pour finir, la FASAM, rebaptisée pour la circonstance en Joyeuse Fanfare, a clôturé la journée musicale avec son spectacle en déjanté. Les musiciens et musiciennes s’en sont donnés à cœur joie en époumonant dans leurs instruments à vent, tandis que la percussion battait le tempo en restituant toute son énergie avec comme résultat que l’ensemble fit monter l’ambiance parmi le public. Les membres du « Country Dancing for Friends » ont d’ailleurs profité pour improviser quelques chorégraphies.